L’informatique décisionnelle, une opportunité pour le commissaire aux comptes

Système d’information et aide à la décision : couple indissociable dans les entreprises à la pointe

Le système d’information de l’entreprise est une source inépuisable de données. L’extraction et la mise en forme adéquate de données issues du système d’information constituent le préalable à la mise en oeuvre de l’aide à la décision ou à l’analyse de données. L’aide à la décision consiste à concevoir des outils informatiques contribuant à la résolution de problèmes et au processus de décision du chef d’entreprise. Les plus élaborés de ces outils sont les systèmes experts. Ces systèmes sont capables de reproduire le processus de décision d’un expert dans un domaine donné à partir d’une base de connaissance. L’analyse de données consiste quant à elle à traiter des listes de données (tris, calculs…) de manière à en extraire un résultat précis, condensé (par exemple les exceptions à une règle), une tendance. Les exemples d’outils d’aide à la décision ou d’analyse de données sont légions en entreprise : optimisation des goulots d’étranglement d’un processus de production, proposition de réassort des références de produits dont le niveau de stock est situé en de ça du seuil de déclenchement. Les systèmes informatiques modernes, des plus complexes PGI/ERP aux plus courants couples comptabilité-gestion commerciale, sont tous conçus autour de bases de données interrogeables favorisant l’exploitation de l’information comptable et de gestion. L’informatique décisionnelle constitue le fer de lance des entreprises qui conçoivent l’information comme une ressource à part entière au même titre que les matières premières ou le capital humain : c’est-à-dire une richesse exploitable.

Un modèle transposable au commissaire aux comptes

Cette manière de concevoir l’utilisation des systèmes d’information est transposable à la mission du commissaire aux comptes. En effet, dans un environnement économique où la course à la performance atteint tous les secteurs y compris le domaine de l’audit légal, l’utilisation des ressources informatiques de l’entreprise et de son système d’information par le commissaire aux comptes apparaît comme une réponse pertinente aux nouveaux enjeux de sa mission. Elle lui assure une meilleure efficacité dans l’accomplissement de sa mission de certification des comptes et dans l’apport de valeur ajoutée à son client. Avec les extractions de données, le commissaire aux comptes modernise résolument sa démarche de travail. Elles lui permettent en effet d’étoffer sa panoplie d’outils, d’optimiser ses méthodes de travail, de répondre à ses obligations normatives, de documenter ses travaux, d’accroître la taille des échantillons sondés… Cette pratique contribue à l’amélioration du processus de validation du fonctionnement du système d’information et de déceler plus systématiquement les anomalies potentielles et de mieux cerner le risque de fraude et d’erreurs. La formulation de recommandations circonstanciées à la direction contribue à la mise en valeur des travaux exécutés par le commissaire aux comptes aux yeux des dirigeants. De ce point de vue, les extractions de données sont pour le commissaire aux comptes d’un intérêt stratégique indéniable.

Share Button
The following two tabs change content below.
Benoît RIVIERE
Après seize années passées en cabinet d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes (où j’ai exercé comme expert-comptable et chef de mission audit), j’ai pris le poste de directeur comptable d’un groupe de distribution automobile en novembre 2014. Au cours de ma carrière, j’ai acquis une expérience significative en audit et en exploitation des systèmes d’information (analyse de données, automatisation des tâches, programmation informatique) au service de la production des comptes annuels et consolidés. C’est cette expérience personnelle et ma passion pour l’informatique que je partage sur ce blog. Mon CV / Réalisations personnelles et projets informatiques / Ma collection / Me contacter

2 commentaires

  1. Pingback: Les décideurs informatiques s’intéressent aux commissaires aux comptes | Audit & Systèmes d'Information

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.