MSX, un standard pour ordinateurs familiaux

Le standard MSX (pour Machines with Software eXchangeability) a été lancé en 1983 pour assurer une (relative) compatibilité entre les ordinateurs familiaux  quel que soit leur fabricant. Pour ce faire, les composants physiques (micro-processeur Zilog Z80A, connecteurs, résolution graphique 256 x 192, 16 couleurs, port cartouche…) et logiciels (langage BASIC MICROSOFT) sont communs à l’ensemble des ordinateurs répondant à la norme MSX. Le besoin de compatibilité était une réelle attente des consommateurs et des développeurs de logiciels et matériels.

2 ports joystick au format Atari

2 ports joystick au format Atari

De gauche à droite : Port imprimante de type centronics, connecteur DIN 8 broches pour lecteur cassette et sortie vidéo RGB (DIN 8 broches)

De gauche à droite : Port imprimante de type centronics, connecteur DIN 8 broches pour lecteur cassette et sortie vidéo RGB (DIN 8 broches)

Une vingtaine de constructeurs se sont ralliés à cette norme. Les principales machines fabriquées sous ce standard sont le fait de PHILIPS et de quelques constructeurs japonais (SONY, CANON, YASHICA…). D’ailleurs le gros des ventes ont été réalisées essentiellement au Japon et dans une moindre mesure en Europe.

MSX VG 8020/19 de PHILIPS (1985)

MSX VG 8020/19 de PHILIPS (1985)

Comme beaucoup de machines familiales de cette période, les programmes et données de l’utilisateur étaient stockés sur cassette. Les lecteurs de disquette, encore coûteux, ont pris une part de plus en plus importante au fil du temps. En plus de ces supports de stockage, le MSX est doté de ports cartouche pour lire les cartouches de jeu.

Trappe donnant sur les deux ports cartouche du VG 8020/19

Trappe donnant sur les deux ports cartouche du VG 8020/19

Cette standardisation était le pendant du standard PC & COMPATIBLES qui est né durant la même période pour l’informatique professionnelle.

MSX : la trahison de Philips, Science & Vie Micro n° 9 (septembre 1984), p. 16

MSX : la trahison de Philips, Science & Vie Micro n° 9 (septembre 1984), p. 16

PHILIPS : le MSX 2 en France et en catimini (Science & Vie Micro n° 29, juin 1986, p. 12)

PHILIPS : le MSX 2 en France et en catimini (Science & Vie Micro n° 29, juin 1986, p. 12)

Bill GATES fossoyeur du MSX (SVM n° 33, novembre 1986)

Bill GATES fossoyeur du MSX (SVM n° 33, novembre 1986)

SONY arrête le MSX en France (Science & Vie Micro n° 40, juin 1987, p. 20)

SONY arrête le MSX en France (Science & Vie Micro n° 40, juin 1987, p. 20)

Quelques articles en rapport avec le sujet :

  • MSX : le Japon attaque demain, Science & Vie Micro n° 8 (juillet/août 1984), p. 94
  • MSX : la trahison de Philips, Science & Vie Micro n° 9 (septembre 1984), p. 16 : en adoptant la norme MSX pour ses nouvelles machines, Philips sonne le glas d’une future norme européenne chère à Thomson
  • MSX, l’arène se remplit, Science & Vie Micro n° 11 (novembre 1984), p. 86

Les photos d’illustration sont issues de ma collection personnelle.

Share Button
MSX : le Japon attaque demain
MSX : le Japon attaque demain
SVM 8 MSX JAPON.pdf
4.3 MiB
404 téléchargements
Détails...
MSX, l'arène se remplit
MSX, l'arène se remplit
SVM 11 MSX.pdf
2.3 MiB
466 téléchargements
Détails...
The following two tabs change content below.
Benoît RIVIERE
Après seize années passées en cabinet d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes (où j’ai exercé comme expert-comptable et chef de mission audit), j’ai pris le poste de directeur comptable d’un groupe de distribution automobile en novembre 2014. Au cours de ma carrière, j’ai acquis une expérience significative en audit et en exploitation des systèmes d’information (analyse de données, automatisation des tâches, programmation informatique) au service de la production des comptes annuels et consolidés. C’est cette expérience personnelle et ma passion pour l’informatique que je partage sur ce blog. Mon CV / Réalisations personnelles et projets informatiques / Ma collection / Me contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *