Nos hommes politiques ne sont pas des informaticiens !

Trop occupés à alourdir le mille-feuille législatif, créer de nouvelles taxes ou calibrer le diamètres des bananes, les hommes politiques sont peu au fait de la vie normale, la nôtre, et de ses révolutions technologiques : ils ne prennent pas le métro (et ne le découvrent qu’au moment des élections, à l’image d’Edouard BALLADUR en 1993 : « Je trouve qu’il fait chaud… enfin il paraît qu’on va avoir des métros climatisés en l’an 2000, alors c’est demain l’an 2000 ! »), ne connaissent pas le prix d’une baguette de pain et pour eux l’informatique est une science obscure !

Ainsi, en 1985, le très chébran François MITTERRAND, alors Président de la République, a parlé d’informateur au lieu d’ordinateur (il est vrai que les ordinateurs actuels informent beaucoup nos gouvernants sur nous, ce n’est pas la NSA qui me contredira).

Dans son numéro daté du 27 décembre 1985 (n° 115), HEBDOGICIEL se moquait gentillement du Président MITTERRAND qui au cours d'une interview avec Yves MOUROUSI avait prononcé APLEU pour Apple et parlé de Micro-Informateur au lieu de Micro-Ordinateur...

Dans son numéro daté du 27 décembre 1985 (n° 115), HEBDOGICIEL se moquait gentillement du Président MITTERRAND qui au cours d’une interview avec Yves MOUROUSI avait prononcé APLEU pour Apple et parlé de Micro-Informateur au lieu de Micro-Ordinateur…

Lors de l’inauguration de la Bibliothèque Nationale de France François MITTERRAND en 1996, son successeur à la présidence, Jacques CHIRAC, avait demandé à son ministre de la culture d’alors, Jacques TOUBON, ce qu’était une souris. Il n’a pas fallu longtemps pour que les Guignols de l’Info s’emparent de l’incident et lui fassent parler de mulot au lieu de souris.

Plus récemment, Nicolas SARKOZY parle de buzz au lieu de bug ! Finalement, nos Présidents font une belle brochette !

Et François HOLLANDE ? Il ne se mouille pas, il ne parle pas d’informatique…

Pour finir, Michel PLATINI, footballeur mythique des années 80, a été appelé à la rescousse par THOMSON pour tenter de sauver commercialement le MO5 en perdition. Montrer l’intérêt d’un ordinateur à la télévision n’est déjà pas chose facile mais si le démonstrateur n’est lui-même pas convaincu… :

Allez, Michel, on est de tout coeur avec toi !

Sélection d’articles sur le sujet :

  • ADI : sous les pavés, Fabius, Science & Vie Micro n° 15 (mars 1985), p. 14 : l’Agence de l’Informatique (ADI) change de têtes ; nommés par le gouvernement Fabius, Olivier Marec (ancien chef de cabinet de Laurent Fabius) et Alain Geismar (leader du mouvement de 68 et animateur de la Gauche Prolétarienne) sont chargés de prendre les rennes de l’ADI, gouffre financier, dont la vocation est la promotion de l’informatique.

Approfondir le sujet :
L’informatique des années 80 / Ma collection / Ma documentation

Share Button
ADI : sous les pavés, Fabius
ADI : sous les pavés, Fabius
ADI FABIUS SVM 15 03-1985 p14.pdf
500.2 KiB
139 téléchargements
Détails...
The following two tabs change content below.
Benoît RIVIERE
Après seize années passées en cabinet d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes (où j’ai exercé comme expert-comptable et chef de mission audit), j’ai pris le poste de directeur comptable d’un groupe de distribution automobile en novembre 2014. Au cours de ma carrière, j’ai acquis une expérience significative en audit et en exploitation des systèmes d’information (analyse de données, automatisation des tâches, programmation informatique) au service de la production des comptes annuels et consolidés. C’est cette expérience personnelle et ma passion pour l’informatique que je partage sur ce blog. Mon CV / Réalisations personnelles et projets informatiques / Ma collection / Me contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *