TO et MO de THOMSON

THOMSON (par l’intermédiaire de sa filiale SIMIV) aura été le constructeur français le plus actif.

Lancement du TO7 en 1982

Le TO7 de THOMSON

Le TO7 de THOMSON

THOMSON lance le TO7 (aussi connu sous le nom de code de Thomson 9000), premier micro-ordinateur familial français, en 1982. Le TO7 sera commercialisé jusqu’en 1984. Il est équipé du microprocesseur Motorola 6809 et de 8 Ko de mémoire vive.

Les micro-ordinateurs THOMSON en 1984

Deux ans plus tard, THOMSON organise sa gamme d’ordinateurs autour de trois machines :

  • MO5,
  • TO7/70 (en remplacement du TO7),
  • TO9 (1985).

Ces machines sont dotées du microprocesseur 8 bits Motorola 6809E cadencé à 1 MHz.

Le TO7/70 de THOMSON et son crayon optique

Le TO7/70 de THOMSON et son crayon optique

Le TO7/70 version clavier mécanique

Le TO7/70 version clavier mécanique

Le Basic, résident sur le MO5, est contenu sur une cartouche sur les TO7 et TO7/70.

Lecteur de cartouche du TO7/70

Lecteur de cartouche du TO7/70

Sa gamme d’ordinateurs grand public a profité du plan gouvernemental IPT en 1985 ; grâce au plan Informatique Pour Tous, THOMSON (nationalisée en 1982) a pu placer ses MO5 et TO7 (TO pour Télé-Ordinateur) par dizaines de milliers dans toutes les écoles de l’Hexagone.

Le MO5 de THOMSON

Le MO5 de THOMSON (clavier gomme)

Le MO5 de THOMSON (clavier mécanique)

Le MO5 de THOMSON (clavier mécanique)

Le MO5 sera décliné en plusieurs versions :

  • MO5 (clavier gomme),
  • MO5 (clavier mécanique) : 1984
  • MO5 série limitée Michel Platini (clavier mécanique), boîtier blanc : 1984,
  • MO5E (clavier mécanique QWERTY) : modèle destiné à l’exportation : 1986,
  • MO5NR (1984) : doté de l’interface NanoRéseau intégrée.
Le MO5 édition spéciale Michel Platini livré dans son sac de sport

Le MO5 édition spéciale Michel Platini livré dans son sac de sport

A noter, les ordinateurs THOMSON étaient dotés d’un stylo optique qui permettait de saisir des informations à l’écran (choix d’options, dessin…). Ce périphérique n’a jamais rencontré de franc succès (à part THOMSON, peu de constructeurs en ont commercialisé), il a été rapidement détrôné par la souris. Si ce stylo fonctionnait parfaitement sur les écrans cathodiques (CRT) de l’époque, il est totalement inopérant sur les écrans LCD actuels : à part rayer la dalle, on ne peut rien en obtenir.

THOMSON n’est jamais parvenu à réellement s’imposer sur le marché en France (et encore moins à l’étranger). Les qualités techniques de ses machines (processeur cadencé à seulement 1 MHz, gestion déplorable des couleurs, interpréteur basic lent) ne pouvaient rivaliser face à une concurrence forte britannique et américaine. En outre, le choix d’un microprocesseur peu commun obligeait les éditeurs de logiciels à réécrire leurs programmes spécialement… pour une machine réservée à un marché franco-français. Sans compter que le port manettes de jeux (au format DIN comme les antiques Vidéopac alors que la concurrence a adopté le format Atari) n’était qu’optionnel !

THOMSON n’a pas su appréhender son marché. Michel PLATINI, star du football des années 80 est même appelé à la rescousse pour soutenir la marque.

Le positionnement prix n’a pas aidé non plus les MO5 et autres TO7. Endormie sur ses lauriers avec le plan IPT, THOMSON n’a pas vu qu’elle allait droit dans le mur.

La nouvelle gamme THOMSON en 1986

Le TO8 de THOMSON, le successeur du TO7/70

Le TO8 de THOMSON, le successeur du TO7/70

En 1986, pour relancer ses ventes, THOMSON renouvelle sa gamme d’ordinateurs :

  • MO6,
  • TO8 et, en 1987, TO8D (D pour disquette),
  • TO9+.
Publicité pour le TO8 (1986)

Publicité pour le TO8 (1986)

L’abandon du marché de la micro-informatique familiale

Le renouvellement complet de sa gamme (MO5 remplacé par MO6, TO7/70 par TO8 et TO8D) n’y aura rien changé : THOMSON abandonne le marché de la micro-informatique familiale (ainsi que tous les utilisateurs qui ont cru en elle…) en 1986 pour se lancer sur le marché du Compatible PC… Un véritable gâchis financier technologique !

Annonce brutale du constructeur tricolore : Thomson (devenu depuis Technicolor) arrête les frais (Hebdogiciel 163, 26 novembre 1986)

Annonce brutale du constructeur tricolore : Thomson (devenu depuis Technicolor) arrête les frais (Hebdogiciel 163, 26 novembre 1986)

Incompatibilité

Les ordinateurs THOMSON et leurs périphériques n’étaient pas tous compatibles entre eux, il en est ainsi des lecteurs de cassette mais aussi des formats de cartouche. Un comble pour des machines du même constructeur et aux caractéristiques techniques.

Périphériques

Les ordinateurs THOMSON disposaient d’une très large gamme de périphériques :

  • Lecteur de disquette (3″ 1/2, 5″ 1/4), de QDD (Quick Disk),
  • Imprimantes,
  • Manettes de jeux…,
  • Boîtiers de communication.
Connecteurs à l'arrière du TO8 : péritel, imprimante et lecteur de disquette (DIN 14 broches)

Connecteurs à l’arrière du TO8 : péritel, imprimante et lecteur de disquette (DIN 14 broches)

Contrôleur de lecteur de disquette (DIN 14 broches)

Contrôleur de lecteur de disquette (DIN 14 broches)

Lecteur de disquette 3,5 pouces THOMSON (avec son fameux câble à embout DIN 14 broches)

Lecteur de disquette 3,5 pouces THOMSON (avec son fameux câble à embout DIN 14 broches)

Imprimante pour MO5 et TO7 et son contrôleur

Imprimante pour MO5 et TO7 et son contrôleur

Boîtiers de communication CC90-232 et NANORESEAU LEANORD pour TO7 et MO5

Boîtiers de communication CC90-232 et NANORESEAU LEANORD pour TO7 et MO5

Sélection d’articles sur le sujet :

  • Le micro-ordinateur Thomson 9000 : de la télématique au vidéodisque, Micro-Systèmes n° 22 (mars-avril 1982), p. 145 : Thomson-Brandt présentera, à l’occasion du prochain SICOB, son premier micro-ordinateur « grand public ». Essentiellement destiné à l’environnement familial et éducatif, il se raccorde par conséquent au téléviseur domestique.
  • MO5, Thomson s’impose, Science & Vie Micro 6 (mai 1984), p. 72
  • MO5 : le petit frère tant attendu, Micro-Systèmes n° 44 (juillet-août 1984), p. 58
  • Copie pas sur mon micro, Science & Vie Micro 12 (décembre 1984), p. 228 : structure simple, liaisons multiples, nouveaux rapports professeurs-élèves : le nano-réseau ne demande qu’à envahir les salles de classe. Le nano-réseau Léanord peut relier jusqu’à 31 ordinateurs au Silz 4 du professeur.
  • La nouvelle gamme Thomson, Science & Vie Micro 32 (octobre 1986), p. 48 : MO6, TO8 et TO9+ : les nouveaux-nés sont des grands frères

Les photos d’illustration sont issues de ma collection personnelle.

Approfondir le sujet :
L’informatique des années 80 / Ma collection / Ma documentation / Quelques idées de lecture

Share Button
MO5, Thomson s'impose
MO5, Thomson s'impose
SVM 6 MO5.pdf
3.7 MiB
559 téléchargements
Détails...
La nouvelle gamme Thomson
La nouvelle gamme Thomson
SVM 32 NVLLE GAMME THOMSON.pdf
2.5 MiB
320 téléchargements
Détails...
Copie pas sur mon micro
Copie pas sur mon micro
NANORESEAU SVM 12.pdf
560.8 KiB
139 téléchargements
Détails...
The following two tabs change content below.
Benoît RIVIERE
Après seize années passées en cabinet d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes (où j’ai exercé comme expert-comptable et chef de mission audit), j’ai pris le poste de directeur comptable d’un groupe de distribution automobile en novembre 2014. Au cours de ma carrière, j’ai acquis une expérience significative en audit et en exploitation des systèmes d’information (analyse de données, automatisation des tâches, programmation informatique) au service de la production des comptes annuels et consolidés. C’est cette expérience personnelle et ma passion pour l’informatique que je partage sur ce blog. Mon CV / Réalisations personnelles et projets informatiques / Ma collection / Me contacter

2 commentaires

  1. Bonjour , je viens de voir que vous collectionnez les ordinateurs Thomson et les jeux , j’en possède également en double , si cela vous intéresse un échange peu se faire .
    Le cas échéant je vous ferais une liste.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *