La traduction automatique

Qui n’a pas rêvé de parler ou écrire une langue étrangère avec aisance, le temps des vacances ou pour prendre un nouvel emploi ?

L’avènement de la micro-informatique a été le tremplin idéal pour tenter de répondre à ce besoin. Malheureusement, si les logiciels peuvent aider à la traduction de documents texte, ils ne peuvent encore aujourd’hui totalement remplacer les compétences linguistiques d’un humain. En effet, la machine ne peut traduire du texte qu’en puisant dans une base de connaissance prédéterminée. En outre, la complexité du langage humain et le contexte des échanges ne peuvent que difficilement être modélisés dans un programme informatique.

La presse informatique des années 80 a publié de multiples articles sur le sujet :

  • Version 1, la traduction assistée par ordinateur, Soft & Micro n° 8 (mai 1985), p. 144

Les documents reproduits ci-dessus sont issus de ma collection personnelle.

Share Button
The following two tabs change content below.
Benoît RIVIERE
Après seize années passées en cabinet d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes (où j’ai exercé comme expert-comptable et chef de mission audit), j’ai pris le poste de directeur comptable d’un groupe de distribution automobile en novembre 2014. Au cours de ma carrière, j’ai acquis une expérience significative en audit et en exploitation des systèmes d’information (analyse de données, automatisation des tâches, programmation informatique) au service de la production des comptes annuels et consolidés. C’est cette expérience personnelle et ma passion pour l’informatique que je partage sur ce blog. Mon CV / Réalisations personnelles et projets informatiques / Ma collection / Me contacter
Benoît RIVIERE

Derniers articles parBenoît RIVIERE (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *