Les systèmes d’exploitation Windows et Mac OS sont-il dotés de portes dérobées ?

Depuis quelques mois, l’actualité de la sécurité des systèmes d’information est largement dominée par les révélations d’Edward SNOWDEN sur le programme d’espionnage PRISM de la NSA.

Entre autres choses, la NSA est suspectée d’avoir fait introduire des portes dérobées (backdoor) dans certains logiciels et systèmes d’exploitation.

Logo Linux

En septembre dernier, un journaliste demandait à Linus TORVALDS, le créateur du système d’exploitation alternatif Linux, si la NSA l’avait contacté pour ajouter une porte dérobée à son système. Ce à quoi, il a répondu que non… tout en acquiesçant de la tête… Cette réponse ambiguë, toute en contradiction, a fait beaucoup parler et couler beaucoup d’encre dans les milieux de la presse et blogs traitant de sécurité informatique.

Depuis, il a effectivement été confirmé que Linus TORVALDS a bien été approché par les services secrets américains. Démarche vaine. Rappelons au passage, que le système d’exploitation Linux est open source. Ce système, ouvert, est totalement transparent. Toute une communauté de développeurs indépendants et très active gravite autour de ce projet. Toute modification du coeur du système fait l’objet d’un processus de validation pointu. Même si Linus TORVALDS avait accepté la demande des autorités américaines, l’intru aurait rapidement été découvert.

Si la transparence est de mise chez Linux, qu’en est-il chez ses concurrents ? La question des back doors se pose chez Windows (Microsoft) et Mac OS (Apple). En effet, à la différence des projets open source, le code source de ces systèmes propriétaires n’est pas rendu public par leur éditeur. Le fonctionnement du noyau interne de ces systèmes n’est donc pas totalement connu et les modifications apportées par leurs éditeurs, notamment par les nombreuses mises à jour de “sécurité” téléchargées automatiquement par nos ordinateurs, ne sont pas contrôlées par des experts indépendants.

Nul doute que si la NSA s’est intéressée à l’adjonction de portes dérobées sur le système d’exploitation Linux (qui équipe une part peu représentative de PC mais une forte proportion de serveurs informatiques), elle a dû formuler la même requête auprès de Microsoft et d’Apple… Quelle a bien pu être la réponse de ces deux éditeurs américains ?

Share Button
The following two tabs change content below.
Benoît RIVIERE
Après seize années passées en cabinet d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes (où j’ai exercé comme expert-comptable et chef de mission audit), j’ai pris le poste de directeur comptable d’un groupe de distribution automobile en novembre 2014. Au cours de ma carrière, j’ai acquis une expérience significative en audit et en exploitation des systèmes d’information (analyse de données, automatisation des tâches, programmation informatique) au service de la production des comptes annuels et consolidés. C’est cette expérience personnelle et ma passion pour l’informatique que je partage sur ce blog. Mon CV / Réalisations personnelles et projets informatiques / Ma collection / Me contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.