Audit & poste clients : analyse de la concentration du portefeuille clients (cas pratique)

L’étude de la concentration du portefeuille clients permet à l’auditeur d’apprécier le poids de chaque client dans le chiffre d’affaires (CA) d’une entreprise et incidemment le rapport de force qui existe entre une entreprise et ses principaux clients et le risque qui pèserait sur l’équilibre économique voire la continuité d’exploitation de l’entreprise si un ou plusieurs des principaux clients cessaient leur relations commerciales avec l’entreprise auditée.

Cette analyse consiste à ventiler le chiffre d’affaires par client et d’étudier le ratio CA client / CA total.

L’analyse de la concentration du portefeuille client est un des moyens permettant au commissaire aux comptes d’évaluer le risque client.

Pour réaliser cette analyse, le commissaire aux comptes peut utilement s’appuyer sur le système d’information (SI) et procéder à des extractions de données.

Données à obtenir

A partir de la gestion commerciale (fiche client, statistiques…), il doit se procurer auprès du service informatique une table de données comportant au minimum les champs « nom client » et « CA HT ».
Les données obtenues se présentent sous la forme suivante (extrait) :

portefeuille-clients-1

Exploitation des données

Une fois copiées dans un tableau EXCEL, il suffit de trier les données par CA décroissant et d’effectuer quelques calculs simples.

Extrait de la feuille de travail obtenue :

portefeuille-clients-2

Explications & liste des fonctions EXCEL utilisées :

La liste des clients est collée (zone de saisie jaune). Un ratio CA client / CA total détermine le poids du client dans le CA de la société. Une dernière colonne cumule le ratio précédent.
Le « % CA cumulé critique » est à saisir. Le tableau calcule à partir de ce %, le nombre de clients concernés. Par exemple, ici nous avons précisé 50 %. Automatiquement, EXCEL a déterminé que l’entreprise réalise 49,17 % de son CA (zone orange colorée automatiquement avec un format conditionnel) avec 9 clients (ce nombre est déterminé avec la fonction NB.SI()).

La feuille de travail sera prochainement disponible en téléchargement sur le site au format EXCEL pour les membres enregistrés

Share Button
The following two tabs change content below.
Benoît RIVIERE
Après seize années passées en cabinet d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes (où j’ai exercé comme expert-comptable et chef de mission audit), j’ai pris le poste de directeur comptable d’un groupe de distribution automobile en novembre 2014. Au cours de ma carrière, j’ai acquis une expérience significative en audit et en exploitation des systèmes d’information (analyse de données, automatisation des tâches, programmation informatique) au service de la production des comptes annuels et consolidés. C’est cette expérience personnelle et ma passion pour l’informatique que je partage sur ce blog. Mon CV / Réalisations personnelles et projets informatiques / Ma collection / Me contacter

4 commentaires

  1. j’appel ANNOUR IDRISS, auditeur et contrôleur au sein d’une banque de la place au tchad. j’aime tellement mon boulot qui est l’audit interne.
    sans l’indépendance peut-on parler de l’audit selon les normes et les principes en la matière?
    Quel est la part de responsabilité de la direction générale,s’il est t’averai complice et manque de transparence, certaines sactuaires interdites aux auditeurs?
    quels sont les responsabilités qui incombent le comptable fraudeur?
    MERCI BEAUCOUP
    IDRISS

  2. Bonjour,
    L’auditeur doit rester indépendant pour pouvoir exercer sa mission de contrôle correctement. En matière d’audit interne, il est essentiel que les auditeurs soient rattachés soit directement à la DG soit, encore mieux, sous le patronage d’un comité d’audit “indépendant” des services comptables ou financiers.
    La DG est toujours responsable de la mise en place du contrôle interne, de la mise en place des procédures de prévention de la fraude (voire de la corruption) et de l’établissement des comptes annuels. De fait, si elle se rend complice de malversations (y compris par son inaction) ou de manque de transparence, sa responsabilité pourra être mise en cause par les actionnaires et pas les autorités judiciaires.
    Espérant avoir répondu à vos questions,
    Bien cordialement,
    Benoît RIVIERE

  3. bonjour Riviere!
    une fois de plus votre réponse à mes questions sont convaincante et j’ensuis très reconnaissant envers vous.
    pouvez vous m’éclaircir sur les outils des travails que l’auditeur ou le contrôleur doit en avoir à coté de lui afin de bien faire son boulot. Est il possible de m’envoyer sous fichier excel ou autres pour me permettre de relever le defis lors d’une mission soit aux agences ou au siège. ( banque)
    merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.