Projets informatiques : les principales causes d’échecs et comment les éviter

Les systèmes informatiques jouent un rôle stratégique croissant dans l’organisation fonctionnelle des entreprises. La migration d’un système vers un autre revêt une importance particulière ; l’échec d’une migration est coûteux en temps, en argent et en positionnement concurrentiel. La phase préparatoire à la migration devra concentrer une part significative de la réflexion et impliquer tous les services utilisateurs de l’entreprise ; en outre, elle doit être suivie en interne même si sa mise en oeuvre est externalisée. Ne nous voilons pas la face : une migration réussie est toujours chronophage. B. R.

Extrait de l’article “Projets informatiques : les principales causes d’échecs et comment les éviter” :

Un projet informatique sur quatre est abandonné et 44% rencontrent des difficultés liées à la négociation contractuelle. Des chiffres alarmants alors que l’informatique reste un atout stratégique et que la majorité des entreprises s’attendent à une croissance de leurs dépenses IT dans les 12 à 18 mois : 53% des dirigeants ou décideurs IT interrogés dans le monde et 41% en France, sont en effet dans ce cas. Pourquoi alors un tel gâchis?

Parmi les causes d’échec des projets informatiques français, on retrouve principalement des problématiques de gestion de projet et de négociation contractuelles. «A chaque nouveau projet, une nouvelle technologie, non maîtrisée, et un nouveau périmètre fonctionnel, ce qui complique considérablement l’évaluation des ressources à mettre en place et par conséquent, la nature des relations contractuelles» insiste Eric Monnoyer, président d’Entreprise IQ. Le constat est d’autant plus problématique que, tandis que les systèmes d’information deviennent de plus en plus complexes, ils conquièrent parallèlement une place de plus en plus stratégique au cœur des organisations.

Planning sous-estimé, technologies jamais testées en amont, dépassement des délais prévus, manque de compétences en management… l’incompréhension réciproque entre l’expression des besoins du client et la prise en compte des contraintes multiples du prestataire sont les principaux points de litiges. L’inadéquation des ressources ou de la capacité des parties à assurer la gestion de projet est souvent imputable au mode de management, et notamment au fait de distinguer les équipes commerciales des équipes opérationnelles.

Autre facteur d’échec récurrent, la pratique française visant à préférer les contrats au forfait, plus rassurants pour le client, mais qui dérivent finalement vers un fonctionnement en régie, pour répondre à l’attente d’un client qui a fait évoluer sa formule…

[…]

Lire la suite : http://blog.hiscoxpro.fr/projets-informatiques-les-principales-causes-dechecs-et-comment-les-eviter/

Share Button
The following two tabs change content below.
Après seize années passées en cabinet d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes (où j’ai exercé comme expert-comptable et chef de mission audit), j’ai pris le poste de directeur comptable d’un groupe de distribution automobile en novembre 2014. Au cours de ma carrière, j’ai acquis une expérience significative en audit et en exploitation des systèmes d’information (analyse de données, automatisation des tâches, programmation informatique) au service de la production des comptes annuels et consolidés. C’est cette expérience personnelle et ma passion pour l’informatique que je partage sur ce blog. Mon CV / Réalisations personnelles et projets informatiques / Ma collection / Me contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.