Qui est donc ce fraudeur que je ne saurais voir… Profil-type du fraudeur en entreprise (critères subjectifs)

Le fraudeur se tapit derrière un masque, une façade. Il profite des points faibles du système (voire de défaillances), il développe des stratégies de contournement. La fraude est dissimulée par des artifices (comptables, juridiques…) donnant l’illusion de la réalité et de la normalité (par rapport à la loi et aux règles de contrôle interne). Le fraudeur se construit une personnalité sage en vue d’acquérir la confiance de sa hiérarchie… et d’endormir la méfiance des auditeurs. En effet, on n’accorde pas sa confiance à n’importe qui !

Mais qui donc est le fraudeur en entreprise ?

Sans vouloir faire peur, c’est Monsieur Tout Le Monde !

Voici quelques critères qui doivent attirer l’attention :

  • – C’est une personne de confiance : il conserve les moyens de paiement, les clefs du coffre…
  • – C’est un pilier de l’entreprise : gentil, disponible, serviable, ne refuse jamais d’aider ou de terminer des dossiers urgents tard le soir ou le week end…
  • – Il ne prend jamais de vacances, arrive toujours le premier et repart le dernier…

Vous connaissez ce genre de personnes ? Pas de panique ! Ce ne sont pas pour autant des fraudeurs. Il suffit de garder l’oeil ouvert et de veiller à certains points :

  • – rémunérer les collaborateurs à leur juste valeur (sinon ils pourront être tentés de se servir eux-même),
  • – veiller à la stricte séparation des fonctions,
  • – évaluer la qualité du contrôle interne, cerner ses points faibles, les corriger ou mettre en place les procédures atténuant les risques (il ne faut pas hésiter à communiquer sur le sujet afin de dissuader le fraudeur potentiel).

La fraude existe à tous les niveaux, elle est de toute nature (détournement d’espèces, de marchandises, fausses heures supplémentaires…)… et le contexte économique actuel ne va pas arranger les choses. Un homme averti en vaut deux !

Share Button
The following two tabs change content below.
Après seize années passées en cabinet d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes (où j’ai exercé comme expert-comptable et chef de mission audit), j’ai pris le poste de directeur comptable d’un groupe de distribution automobile en novembre 2014. Au cours de ma carrière, j’ai acquis une expérience significative en audit et en exploitation des systèmes d’information (analyse de données, automatisation des tâches, programmation informatique) au service de la production des comptes annuels et consolidés. C’est cette expérience personnelle et ma passion pour l’informatique que je partage sur ce blog. Mon CV / Réalisations personnelles et projets informatiques / Ma collection / Me contacter

Derniers articles parBenoît RIVIERE (voir tous)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.